Message du 8 décembre – Jacques Nussbaumer